Recevez nos meilleurs articles

Il est entendu que l’art de vivre à deux implique des compromis. Vous le savez si vous avez déjà expérimenté les joies du couple, et le pressentez si vous lisez sur le sujet. Mais à vouloir à tout prix que votre histoire fonctionne, le risque de verser dans ce travers qu’est la soumission vous guette. Voici quelques conseils pour ne pas franchir la limite.

De l’art du compromis dans le couple

Finalement, le compromis dans le couple doit être relativement naturel. Il s’agit simplement d’accepter de faire un effort, quel qu’il soit, parce que l’on aime l’autre et que l’on a simplement envie de lui faire plaisir. Certes pas dans le but d’obtenir quelque chose en contrepartie. L’idée est celle du partage, et dans le compromis vous devez trouver un intérêt immédiat qui peut être le simple fait de montrer votre amour, de partager.

Vous n’aimez pas les films d’action musclés ? Le compromis peut être de regarder un film du genre, pour faire plaisir à l’autre (et ne pas critiquer le scénario faiblard du début à la fin), être avec lui ; bref profiter d’un moment partagé. Si votre relation est équilibrée, votre compagne/compagnon acceptera sans rechigner de vous accompagner pour ce film romantique ou de science-fiction que vous aimeriez voir, ou bien d’aller ensemble au musée alors qu’il/elle est hermétique à l’art moderne.

Autant d’exemples qui peuvent se décliner dans la vie de tous les jours : je fais un détour pour prendre le pain, je fais un effort vestimentaire pour cette sortie spéciale, etc. Mais le compromis doit représenter un effort raisonnable dans tous les cas. Et il peut être source de découvertes : finalement, l’art moderne peut me plaire, et les films d’action, c’est sympa !

De l’art de l’équilibre dans votre relation

Le principe qu’il vous faut retenir dans tous les cas, c’est que l’équilibre dans un couple, ça existe. Non seulement ça existe, mais cela doit être le but recherché par les deux protagonistes de l’histoire. A défaut, il est banal de tomber dans une relation classique de dominant et de dominé, l’homme comme la femme pouvant devenir le dominé. Si vous appréciez que l’autre fasse des efforts dans votre couple pour qu’il fonctionne mieux, alors il vous faut intégrer que vous devez en faire vous aussi. C’est à ce petit prix que votre relation s’établira durablement et de manière équilibrée, sans que vous ayez le sentiment que vous êtes seul(e) à faire des compromis, ou qu’un jour une dispute éclate sur le thème de « C’est toujours moi qui doit faire des efforts » ou « C’est toujours toi qui décide ».

Certes, chacun dans le couple a sa propre personnalité, il n’est pas question de l’oublier ni pour vous ni pour l’autre, mais de petits compromis au quotidien montrent à la fois l’attachement que vous avez pour l’autre, et le respect que vous avez pour son individualité.

Les signaux d’alerte

A quel moment bascule-t-on dans cette relation déséquilibrée qui est signe d’un glissement du compris vers la soumission ? C’est précisément lorsque l’équilibre est rompu que le risque est le plus grand. Sous prétexte que votre caractère est plus souple, par exemple, vous réalisez que les compromis sont à sens unique. Et qu’après avoir vu l’intégrale de Bruce Lee, il n’est toujours pas question d’aller ensemble à ce dîner chez vos amis.

Le signal d’alerte le plus fort est dans votre ressenti : si vous avez le sentiment profond et durable que l’autre ne fait aucun effort et cherche à imposer ses valeurs, ses choix, ses goûts, il y a fort à parier que votre relation prend une mauvaise direction. N’hésitez pas à en parler sans récrimination, calmement, et tâchez d’évaluer le degré de compréhension en face. Si l’autre reconnaît effectivement qu’il fait peu de compromis et s’engage à faire des efforts, tout n’est pas perdu. S’il vous rétorque « Je suis comme ça, je ne vois pas pourquoi je changerais ! », ou encore semble ne pas du tout avoir conscience du déséquilibre qui s’installe, il vous faudra vous interroger…