Recevez nos meilleurs articles

La notion de projet peut paraître prématurée en matière de séduction, peut-être parce qu’on l’évoque plus spontanément une fois le couple solidement constitué et prêt à aller plus loin. Mais elle n’est pas à négliger dès que l’on décide de se « remettre en selle », car en matière de séduction, nous ne sommes pas à égalité de projets !

LE PROJET DE SEDUIRE

Cela peut paraître évident, mais il est un préalable incontournable : avoir l’envie de séduire ! Si vous lisez ces lignes, vous en êtes sans doute à cette étape qui, finalement, consiste à vouloir séduire un ou une autre, et donc à se préparer psychologiquement à respecter les codes en vigueur en la matière. Par exemple, vous évitez de sortir les poubelles avec votre ignoble jogging qui vous suit depuis des années, ou encore vous veillez à vous maquiller à chaque fois que vous sortez de votre caverne.

Car si vous n’avez pas profondément l’envie de séduire, il est probable que vous ne récolterez aucun fruit de votre projet. La pression sociale, la solitude, ou d’autres situations peuvent avoir un effet de leurre et vous laisser croire que vous souhaitez rencontrer quelqu’un, alors même que vous n’êtes pas réellement prêt ou n’en avez pas franchement envie.

Le projet de séduire fermement chevillé au corps, il va vous falloir passer à l’étape suivante…

LE PROJET DE COUPLE

Il existe autant de projets de couple qu’il existe d’individus, ou presque ! Il vous faut donc être parfaitement clair et honnête envers vous-même sur ce que vous attendez de la rencontre que vous allez faire : une ouverture vers l’avenir, un « coup d’un soir » , un coup de foudre ? Autant de projets qui peuvent se rencontrer mais aussi parfois se télescoper avec celui de cet(te) autre que vous allez parvenir à séduire.

Le projet de couple, c’est en quelque sorte la liste minimale de vos attentes en la matière. Il ne s’agit certainement pas d’un parcours complet semé d’embûches que vous préparez secrètement à l’attention de l’autre !

De manière plus générale, on ne peut que vous inciter à évoquer le plus honnêtement possible vos intentions et ce, dès que l’occasion se présentera. Cela contribue certes à un monde meilleur, mais vous préservera tout autant d’un mauvais atterrissage à la manière de Michael Douglas dans le film « Liaison fatale ».

Dans l’hypothèse où vous êtes partant pour un avenir plus ou moins long avec l’autre, il est indispensable de veiller à une définition du troisième projet. Pour les autres, les partisans des liaisons d’un soir, vous pouvez sauter le dernier paragraphe et aller directement à la conclusion !

LE PROJET D’AVENIR COMMUN

Les deux premiers projets ayant admirablement abouti, vous voilà officiellement en couple et bel et bien tenté(e) par la poursuite de la belle aventure à deux. Seulement il vous faut là encore réfléchir à votre projet, et particulièrement vérifier que votre projet est en phase, ou encore mieux en adéquation, avec celui de votre bien-aimé(e).

La plupart des couples se séparent en effet en raison de profondes divergences de projets. Parfois même, hélas, les projets se sont modifiés en cours de route et la séparation devient inévitable, bien que n’ayant pas été prévisible. C’est pourquoi il est essentiel d’échanger, de communiquer sur vos projets respectifs. C’est à ce prix que vous saurez mettre toutes les chances de votre côté pour un couple durable et équilibré.

Elle veut absolument trois enfants et vous en avez déjà deux d’une première union ? Il vous faut absolument savoir si elle peut renoncer définitivement à son projet de maternité par amour pour vous (et c’est rarissime), ou alors envisager une nouvelle paternité… Il ne veut pas de vie commune et vous n’envisagez pas un couple harmonieux ne partageant pas le quotidien ? Il faudra trancher et pour cela, réfléchir chacun en votre âme et conscience.

Les exemples quelque peu extrêmes pris ici le sont volontairement, tant il est important que vous puissiez vous accorder, ou non, sur un projet qui soit commun. La mise en commun du projet implique que chacun abandonne un peu de son projet propre, c’est ce que l’on appelle le compromis, tout en préservant l’essentiel de son projet.

A défaut, il est probable que l’un de vous aura l’impression d’avoir laissé un peu de son âme dans le couple. Peut-être même serez-vous deux à sentir que vous avez « trop » abandonné de votre propre projet.

Équilibre, respect de l’autre et de soi-même sont les maîtres mots en matière de projet commun.

Sarah