Recevez nos meilleurs articles

Qui ne connaît pas la jalousie, ce sentiment souvent négatif d’inquiétude, de crainte d’être abandonné par l’être aimé ? Dans les relations amoureuses, on la dit souvent dévastatrice… Sans doute parce qu’elle est excessive, incontrôlée et incontrôlable. Mais provoquée à petites doses, intelligemment, elle peut se révéler un atout pour vous. Car comme le dit Adrienne Maillet, romancière québécoise : « Un amour sans jalousie est un amour imparfait ».

Histoire vraie

En couple depuis une dizaine d’années, une amie m’a rapporté qu’elle avait naturellement raconté à son compagnon qu’elle avait été abordée par un jeune homme timide mais audacieux qui lui avait proposé, après l’avoir trouvée ravissante, de partager un café, ce qu’elle a refusé. Son compagnon, aimant mais ne manifestant jusque là aucune marque de jalousie, l’a surprise en étant piqué au vif, disant même que si cela se reproduisait, elle devrait répondre que son compagnon était champion de boxe… Ce qui n’est évidemment pas le cas ! Amusée mais surprise, elle me dit alors que finalement, ç’avait été plutôt amusant comme épisode.

Petite interprétation sauvage…

Finalement, que vient illustrer cette histoire ? Que quelqu’un qui a priori apparaît comme peu concerné par la jalousie peut se révéler touché par un événement somme toute banal, que bien d’autres auraient choisi de ne pas raconter. Ce brin de jalousie se révèle finalement plutôt flatteur pour celle qui en a été l’objet, et fait d’office d’aiguillon pour son compagnon. Alors, y a-t-il des précautions à prendre pour instiller un brin de jalousie positive dans le couple ?

Un brin de jalousie, si l’autre n’est pas jaloux !

Il faut exclure de ce type d’expérience tous les individus qui ont naturellement tendance à être jaloux ; cela ne ferait en effet qu’attiser des braises au risque de développer un incendie. Non, ce petit brin de jalousie ne doit être manié qu’avec précaution et sur des individus semblant a priori hermétiques à ce sentiment. Dans les débuts d’un couple, cette petite provocation bien naturelle pourra utilement servir à tester les sentiments amoureux de l’autre. Si vous racontez une anecdote de ce genre et que votre chéri(e) ne lève même pas les yeux de son journal, cela peut être inquiétant. Et dans un couple bien installé, cette même expérience permettra de réveiller la « petite » jalousie naturelle endormie au fil du temps.

Un brin de jalousie, mais rarement…

De même que le dosage de cette expérience doit être effectué avec soin, il en va de même de sa fréquence, bien sûr. Ne rentrez pas tous le jours avec une nouvelle histoire de séduction sauvage à raconter, vous risqueriez soit de rendre l’autre vraiment jaloux, soit de perdre toute crédibilité. Et pour que tout cela ne devienne pas une manipulation de l’autre, n’inventez pas, ou pas trop ! Le réalisme d’une situation vécue est bien plus efficace que la romance que vous seriez tentée d’inventer pour l’occasion.

Et dans tous les cas, rappelez-vous : pas question d’attiser un feu qui couve, donc de donner du combustible à une jalousie déjà existante. Parce que, comme l’écrivait si justement la reine scandaleuse Christine de Suède : « L’amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait mourir l’amour ».